IMG_1836.JPG

Les partenaires

Les partenaires

Les objectifs et l’organisation des projets individuels à l’APAJ reposent sur les collaborations mises en place avec les partenaires de réseau psychosociaux ou médicaux existants, qu’ils soient publics, privés ou associatifs, recouvrant un champ élargi d’activités sur le canton.

Ces partenaires sont parfois déjà présents au moment de l’admission à l’ApAJ. Mais, la plupart du temps, ils évoluent en fonction de la situation du jeune, de ses changements de vie et de ses projets.

 

Nous avons quatre temps et types de partenariats :

Les partenaires demandeurs

Ils appartiennent le plus souvent aux services publics mais ils peuvent également être des organismes privés (associations, médecins, etc.). Une partie d’entre eux aura servi de relais avec un lieu antérieur et se retirera une fois l’admission du jeune terminée.

L’ApAJ est une passerelle entre le "dedans" et le "dehors" et non un lieu offrant une prise en charge globale du jeune adulte.
La mobilisation vers le monde extérieur est un des facteurs éducatifs essentiels à une (ré)insertion sociale, relationnelle, (pré)professionnelle ou encore familiale de la personne. Un des objectifs de l’ApAJ est de faciliter cette (ré)insertion en renforçant les collaborations existantes au moment de l’admission et en créant de nouvelles.

Les partenaires pendant l’accompagnement

Les familles

Les jeunes adultes ont un besoin immense de la reconnaissance familiale. Tout travail de changement et de prise d’autonomie est difficilement mis en place par le jeune adulte si ce processus n’est pas réellement reconnu par le(s) parent(s). Ceci particulièrement lorsqu’il habite avec sa famille. Ce constat nous amène donc à travailler en collaboration avec les parents. En règle générale, il y a une à deux rencontres par année. En cas de crises ou de décisions importantes à prendre elles peuvent être plus fréquentes. Sauf situation exceptionnelle, tous les entretiens se font en présence des jeunes adultes et en accord avec eux.

L’équipe de l’ApAJ travail avec des partenaires pouvant assurer un suivi, principalement au niveau du lieu de vie. Les collaborations mises en place durant la période d’accompagnement sont souvent suffisantes pour que le jeune parte sans autre forme de relais. Mais lorsqu’il est nécessaire, un temps supplémentaire est pris pour bien préparer ce passage vers un ailleurs et permettre au jeune de partir sans pression. 

Les partenaires "relais"